La littérature en lumière à Ghisonaccia

 Samedi 20 Octobre, la médiathèque de Ghisonaccia faisait sa Rentrée Littéraire, avec en vedette l’association Musanostra venue présenter une sélection d’ouvrages de tous genres confondus. 

Madame Marie-France Bereni, présidente de l’association accompagnée de Madame Marie-Dominique Bacchini et Madame Janine Vittori ont su capter les spectateurs dès les premières minutes dans une ambiance très chaleureuse. Elles ont demandé au public de se rassembler en rond, autour d’elles, afin de créer un espace encore plus convivial.

Un bel après-midi, riche de connaissances, qui réunissait des lecteurs et lectrices, venu(e)s parfois de loin, accueillis avec joie par Christine et Véronique de la Médiathèque de Ghisonaccia.
Au fil des heures, ils ont pu découvrir et surtout échanger. Les plus courageux ont pris le micro afin de lire un passage d’un livre qui les a marqué ou encore raconter leurs ressentis.

Une journée culturelle réussie qui a su plaire à la cinquantaine de personne qui s’était déplacée. Le thème principale de cette rentrée littéraire 2018 fût la violence conjugale avec des ouvrages comme “La vraie vie” d’Adeline Dieudonné ou encore “My absolute dirling” de Grabrielle Tallent (disponible à la médiathèque).

La prestation de l’association vous était offerte par la municipalité.
« Les événements culturels enrichissent notre commune. C’est dans le cadre de la rentrée littéraire que nous avons décidé de faire appel à cette célèbre association organisatrice et animatrice de ce type d’événement. Cela permet de mettre en lumière des auteurs de tous les horizons mais aussi de faire la promotion de la littérature et de privilégier les échanges. A l’instar de cette journée, nous sommes entrain de programmer la venue de plusieurs auteurs avec Monsieur Jacques Pradel. » explique Francis Giudici, Maire de Ghisonaccia.

Vous l’aurez compris, amies lectrices, amis lecteurs, bien d’autres surprises vous attendent…

Quelques-uns des ouvrages qui ont été abordés :

  • La grande idée. Anton Beraber
  • A son image. Jérôme Ferrari.
  • Les trois exils. Laurent Gaudé.
  • Où vivre ? Carole Zalberg.
  • Un monde à portée de main. Maylis de Kerangal
  • Elsa mon amour. Simonetta Greggio
  • L’égarée. Donato Carrisi
  • Epicènes. Amélie Nothomb