Rassemblement en hommage à Samuel Paty

Discours deFrancis Giudici en présence des élus de la microrégion lors du rassemblement en hommage à Samuel Paty :

” Chers amis,
Nous sommes aujourd’hui réunis pour rendre hommage à un Homme et à un idéal.
Cet Homme s’appelle Manuel Party et il est mort décapité pour avoir osé enseigner la liberté jusqu’à son dernier souffle.
Cet idéal, c’est la liberté d’expression dont on ne pensait jamais qu’elle serait remise en cause au pays de Voltaire et de Rousseau.
Cet idéal, c’est le droit, que cela plaise ou non de critiquer, de moquer et de caricaturer toutes les religions.
Ce droit par accommodement ou idéologie est bafouée depuis trop longtemps en France par des islamistes qui veulent imposer l’obscurantisme aux Lumières dans tous les domaines de la société.
En particulier à l’école qui n’est plus celle de la République dans beaucoup de territoires et depuis longtemps.
Une école où les enseignants sont aux mieux laissés seuls ou aux pires réprimandées pour répondre à l’idéal bureaucrate du « pas de vagues ».
Des enseignants qui méritent plus que jamais le respect de la Nation.
Trop de renoncements ont permis le recul de nos valeurs, de la liberté d’expression à la laïcité.
Des renoncements que l’on paye aujourd’hui au prix du sang.
Sans esprit polémique, depuis la tuerie de Charlie Hebdo, les représentants du peuple que nous sommes n’ont pas l’impression que les responsables politiques aient pris les mesures à la hauteur de l’enjeu.
Cet enjeu, c’est une guerre totale contre le fanatisme religieux islamique avec tous les moyens législatifs nécessaires car une guerre ne se gagne pas avec des mots et des commémorations.
C’est ce que l’on doit à toutes les victimes du terrorisme.”